||Questions fréquentes
Questions fréquentes2019-04-15T15:54:08+02:00

Questions fréquentes

Les infor­ma­tions sur ce site Internet ne remplacent pas une consul­ta­tion médicale mais sont desti­nées à favoriser le dialogue entre patients et médecins.

L’épilepsie en général

L’épilepsie est-elle mortelle ?2018–07-10T14:17:29+02:00

L’épilepsie en elle-même n’est pas mortelle, mais les crises augmentent les risques de noyade ou d’accident mortel. Si une crise de grand mal ne se termine pas sponta­né­ment (état de mal épilep­tique), le pronostic vital peut être sérieu­se­ment engagé. En de rares occasions, il arrive que la personne atteinte d’épilepsie étouffe dans son oreiller lors d’une crise nocturne ou que survienne un décès inattendu et sans cause apparente (sudden unexpected death in epilepsy, SUDEP).

Peut-on guérir l’épilepsie ?2018–07-05T12:41:13+02:00

Dans certains cas. Certaines formes d’épilepsie (épilepsie rolan­dique, par ex.) dispa­raissent à l’âge adulte et il est alors possible d’arrêter le traite­ment médica­men­teux. Chez 2 à 3 % des personnes atteintes d’épilepsie, le foyer épilep­tique peut être éliminé par voie chirur­gi­cale. En cas de succès de l’opération, une partie de ces patients peut ensuite mener une vie exempte de crise sans prendre de médica­ments.

Quels rensei­gne­ments sur une crise vécue ou observée peuvent être utiles lors du diagnostic ?2018–08-20T14:12:37+02:00

Vous trouverez de plus amples infor­ma­tions à ce sujet dans notre dépliant « Les signes révéla­teurs d’une crise ». Avec l’accord de la personne concernée, il est par ailleurs recom­mandé de filmer les crises, par exemple à l’aide d’un smart­phone.

Dépliant d’infor­ma­tion « Les signes révéla­teurs d’une crise »

 

Pourquoi une bonne colla­bo­ra­tion entre patients et médecins est-elle impor­tante ?2019–09-05T15:39:46+02:00

Les médica­ments n’agissent que s’ils sont pris réguliè­re­ment, ce qui présup­pose une relation de confiance du patient/de la patiente avec le médecin. Ce dernier doit prendre son temps et répondre à toutes les questions en suspens. A cet effet, il est judicieux que les patients préparent l’entretien et notent leurs obser­va­tions et leurs questions. S’ils ne se sentent pas bien pris en charge, ils sont libres de changer de médecin ou de demander un second avis.

Trouver un spécia­liste

Prépa­ra­tion du rendez-vous chez le médecin

Dépliant d’information « Coopé­ra­tion avec le médecin »

J’aimerais avoir un second avis, mais je ne veux pas froisser mon médecin. Comment faut-il procéder ?