La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs, notam­ment du dosage et de la gravité de l’épi­lepsie. Pour les patients souffrant de crises fréquentes et sévères, nous recom­man­dons plutôt d’éviter d’uti­liser des huiles ou de n’en utiliser qu’avec précau­tion (par exemple en restant couché). Et de cesser l’uti­li­sa­tion au cas où cela devait déclen­cher des crises.

Concer­nant les diffé­rentes sortes d’huile :
Les huiles à base de lavande, de camphre, de menthol, d’euca­lyptus, d’anis et de carvi ne devraient pas poser de problème.
La prudence est de mise avec l’huile de fenouil, de sauge ou de romarin.

Auteurs : Stephan Rüegg, Frédéric Zubler
Dernière actua­li­sa­tion : mars 2021.

Toutes les questions fréquentes