Lors d’un traite­ment à l’ACTH ou aux corti­co­sté­roïdes, en cas de crises répétées à inter­valles rappro­chés ou en phase de transi­tion vers une nouvelle approche théra­peu­tique, il serait prudent de renoncer à tous vaccins qui ne sont pas absolu­ment indispensables.

Toutes les questions fréquentes