L’épilepsie en elle-même n’est pas mortelle, mais les crises augmentent les risques de noyade ou d’accident mortel. Si une crise de grand mal ne se termine pas sponta­né­ment (état de mal épilep­tique), le pronostic vital peut être sérieu­se­ment engagé. En de rares occasions, il arrive que la personne atteinte d’épilepsie étouffe dans son oreiller lors d’une crise nocturne ou que survienne un décès inattendu et sans cause apparente (sudden unexpected death in epilepsy, SUDEP).

Dépliant d’information « SUDEP »

Télécharger dépliant

Commander dépliant

Toutes les questions fréquentes